Rosko T1

Les critiques BD
  • Zidrou Kispredilov
  • Delcourt ©

  • Dans un futur éloigné. Rosko Timber, policier pour la société de sécurité privée P.Pol, menace de tirer sur Per Svenson, le tueur en série qui a fait 92 victimes. Son coéquipier l’arrête. Il faut que Svenson vive pour répondre aux questions des familles des victimes. Arrêté, Svenson purge six ans et va être exécuté. Une chaîne TV a reçu la permission de filmer l’événement en direct. Elle propose aux téléspectateurs de voter la manière dont l’exécuteur doit mourir… Le scénariste Zidrou nous a habitués à de belles histoires. Dans cet opus, il se plante complètement. Il imagine une société où la police est privée et où nos problèmes sociaux sont devenus de plus en plus graves. Il imagine une société où une chaîne TV a été autorisée à filmer une exécution et à choisir le mode de l’exécution. Plus encore, il est prévu un scénario d’évasion pour faire durer le plaisir. Il oppose un flic au tueur. Mais, la sauce ne prend pas. On n’y croit pas un seul instant. Le dialogues sont maigres et le cliffhanger raté. Les rebondissements ne passionnent guère. On ne marche pas dans les pas du scénariste pour visualiser une telle société. On ne croit pas à un tueur en série aux 92 victimes ! Le scénario est cousu de fil blanc tandis que l’humour est absent. Graphiquement, Alexei Kispredilov sauve un peu la mise. Ses personnages sont réussis de même que ses décors. Les couleurs ne manquent pas d’originalité.

    Une déception qui ne donne pas envie de lire le tome 2…

    Acheter :

    Laisser un commentaire