Rouge comme la neige

Les critiques BD
  • De Metter
  • Casterman ©

  • Etats-Unis. 1896. Dans une petite ville du Colorado, on s’apprête à juger un homme soupçonné d’enlèvements d’enfants, Buck MacFly. Mais le procès tourne court. Une femme venue en ville assister au jugement avec son fils adolescent, Sean, la veuve MacKinley, fait évader MacFly, persuadée qu’il possède des informations sur sa fille Abby dont elle est sans nouvelles depuis sa disparition soudaine il y a six ans. Cette mère éplorée se pense suffisamment forte pour contraindre ensuite son prisonnier à la conduire jusqu’à Abby – où qu’elle se trouve. Mais, ce n’est pas si simple… Pour son nouveau roman graphique, Christian De Metter célèbre un genre réhabilité de fraîche date par la littérature et le cinéma : le western. Il a choisi de nous faire découvrir un scénario inédit. Il donne le premier rôle à une femme, une mère qui ne manque pas de sang- froid. Le sujet traité est inhabituel pour un western : le rapt d’enfant ! De Metter nous livre ici une histoire riche et dense au sujet sensible. Ce one-shot se présente comme un western parfaitement mis en œuvre. Tout y est : une enfant disparue, un voleur d’enfants, une évasion, une vengeance et une poursuite dans les Rocheuses enneigées du Colorado. Le suspense va crescendo. La tension est palpable et les révélations pleines d’émotion. Au dessin, De Metter surprend un peu par le manque d’expression des personnages. Par contre, son trait réaliste nous sert une galerie de tronches patibulaires. Une histoire qui se lit d’un trait…

    ?>