Spirou 4000

Les critiques BD

Le numéro 4000 de Spirou à défaut d’être une réussite se retrouve au panthéon des numéros à oublier au plus vite. C’est pour moi, lecteur depuis 40 ans, une énorme déception. Je ne parle pas des auteurs qui, avec leurs propres styles, sont tous de qualité, mais du contenu qui devait être historique, c’est écrit sur la couverture. Il n’y a strictement rien de mémorable dedans. Il ne suffit pas de crée un numéro double pour dire que c’est un événement. Le petit plus du manque, c’est l’absence de cadeau pour les abonnés et surtout l’absence d’un poster pour tous les lecteurs. C’est à la limite du ridicule. Si c’est pour une question d’argent il suffisait de faire un numéro avec une pagination simple et un poster géant. Autre absent significatif, c’est la partie « rétro » qui aurait dû mettre en avant les grandes périodes du journal. En effet, nous ne sommes pas arrivés au numéro 4000 avec un claquement des doigts. Rendre un hommage à tous les auteurs et rédacteur en chef du passé, c’est devenu trop ringard ? Yvan (Delporte) on ne t’oublie pas.

?>