Spirou et Fantasio T54 Le groom de Sniper Alley

Les critiques BD
  • Yoann Vehlmann
  • Dupuis ©

  • Spirou et Fantasio discutent de la libération de l’Aswana. Ils sont choqué que les media parlent de guerre propre, mais pas des morts des civils pendant la guerre entre le dictateur et les armées alliées. C’est alors que Vito Cortizone, le mafieux, s’invite chez eux. Il leur demande de trouver pour lui le trésor d’Alexandrie. La légende dit qu’avant d’être détruite, ses gardiens ont amassé un trésor caché dans un labyrinthe. Vito est persuadé que le trésor se trouve en Aswana. Spirou refuse l’offre. Vito déclare alors que c’est Seccotine qui sera obligée de partir car elle a demandé son aide pour que Spirou échappe aux griffes de la vipère… Le scénariste Fabien Vehlmann aborde un sujet actuel qui évoque les dictatures du Moyen-Orient et les pays démocratiques censées les sauver. A côté, il met en scène l’aventure avec un grand A. Il nous apprend les différences entre ce que l’on nous raconte et la réalité d’un conflit dans un pays libéré de son dictateur qui se trouve en pleine guerre civile. Large sujet de réflexion. A côté, il nous divertit avec les rebondissements de la recherche de Spirou et Fantasio du trésor d’Alexandrie. On se gave des pitreries de Spip et du gag consistant à obliger Spirou à remettre son costume de groom. Le dessinateur Yoann sert à merveille le scénario. L’aventure suivante verra le retour du marsupilami !
    Un épisode hallucinant…

    ?>