Tea for two T2 Les hommes légers sont parfois lourds

Les critiques BD
  • Gomez
  • Le Lombard ©

  • Baba poursuit sa vie en solitaire parce qu’elle amoureuse de Sorgho sans le dire. Sorgho n’ose pas lui faire des avances et pense que Baba ne s’intéresse pas à lui. Bretzelle ne parvient pas à s’installer en couple équilibré. Darjeeling retrouve un ancien ami mexicain hétérosexuel, Mescal. Il montre une photo de son ami qui ne le flatte guère… Scénariste et dessinatrice, Lucile Gomez a changé de cap et fait progresser les choses. Elle avait montré les amours des femmes dans le tome précédent. Cette fois, elle nous entraîne dans un délire plutôt drôle avec de nouveaux personnages. Mescal, le mexicain, enchaîne les bourdes et séduit Bretzelle. Gomez s’inspire des grandes œuvres d’art pour les rendre dérisoires L’écrivain cherche l’inspiration. Mais, le plus intéressant est le jeu que jouent Baba et Sorgho. Tout le monde s’en mêle et finalement le dénouement est en forme de happy end. Ce deuxième volume, centré sur des relations hilarantes, ne ressemble en rien au premier. Gomez se contente seulement de faire évoluer et progresser les protagonistes. Graphiquement, Gomez nous enchante avec des personnages bien typés aux expressions caractéristiques. Son trait précis peaufine les comiques de situation. Les couleurs illuminent le récit.
    Un album pour adultes qui suscite rire et intérêt pour ces femmes et ces hommes en manque d’affection…

    ?>