Ubel Blatt t 4

Les critiques BD
  • Etorouji Shiono
  • Ki-oon ©

  • Une fois de plus Köinzell livre un combat contre Fargo qui fait tout pour l’énerver afin qu’il utilise son arme spéciale, son épée noire. Vido est là aussi comme toujours, fidèle compagnon.

    Vido et Princesse Ato aidés par Köinzell tentent de sauver Shahren, prisonnière du Comte. Il sacrifie des jeunes filles pour s’offrir une prospérité éternelle. S’ensuit un terrible combat entre Köinzell et le Comte qui se demande qui peut bien être ce semi elfe des provinces frontalières qui possède une telle maîtrise de l’épée. Köinzell finit par lui révéler sa véritable identité : Ascheriit, une des lances de la Trahison !

    Grâce à l’aide du grand prêtre, Köinzell est fait prisonnier à son tour et le Comte a bien l’intention de percer le secret de sa jeunesse. Mais soudain, Köinzell retrouve ses forces et déploie ses ailes. Le comte va mourir !

    Köinzell très affaibli se réfugie dans une forêt qui surplombe le cimetière des vaillants guerriers du conté morts sur les champs de batailles, ses anciens compagnons d’armes.

    Une fois remis de son terrible combat, il décide de repartir pour finir sa mission.

     

    Alors, ceux qui aiment les combats ne vont pas être déçus, il n’y a pratiquement que ça dans ce tome. Evidemment, Köinzell ne se bat pas pour le plaisir mais par nécessité ou pour se venger. Et oui, parce que lorsqu’il a une idée en tête, il ne l’a pas ailleurs ! Et il n’est pas prêt d’arrêter sa quête même si les combats l’affaiblissent beaucoup et qu’à chaque fois il n’est pas sûr de s’en sortir. La preuve est ici faite que la vengeance est un plat qui se mange froid !

    Acheter :

    Laisser un commentaire