Ubel Blatt T1

Les critiques BD
  • Etorouji Shiono
  • I-oon Editions ©

  • En l’an 3968, l’empereur choisit 14 braves guerriers à qui il confia 14 lances sacrées et une mission, celle d’enrayer les combats contre l’armée des ténèbres de Wischtech. 3 de ces guerriers périrent en chemin et furent appelés plus tard «  les glorieux guerriers sans retour ». 4 passèrent à l’ennemi et furent exécutés. On les surnomma « les lances de la trahison. » Enfin, les 7 illustres guerriers restants revinrent sains et saufs avec leurs lances sacrées et ramenèrent la paix à Sahrandien, leur patrie, on les appela « les sept héros ».

    Plus de 20 ans après, les quatre guerriers surnommés «  les lances de la trahison » qui étaient censés avoir été éliminés, levèrent une armée de brigands aux alentours de la province frontalière de Gormbark, qui fut appelée « l’armée des ailes noires et de l’épée » à cause de son emblème. Elle infligeait de terribles souffrances au peuple en multipliant pillages et violences.

    Les seigneurs féodaux des provinces frontalières envoyèrent des messagers à Heldenstrasse région qui regroupe les 7 territoires administrés par les 7 héros pour demander de l’aide. Mais ils furent tous capturés et les peuples des provinces frontalières commençaient à désespérer.

    Le village d’Ekstems est dans une situation vulnérable car encerclée par « l’armée des ailes noires et de l’épée » qui s’est déjà emparée de deux provinces voisines et dont on a découvert dans le sud une brigade entièrement décimée en une seule nuit.

    Rigless, vassal du Margrave, accompagné de Järn se rendent au chevet de Köinzell qui a été recueilli par Erônie et Krone. Le Seigneur Kfer est à la poursuite d’un homme balafré à l’œil gauche et qui possède une épée noire.

    Ato  de Kschahlundo veut éliminer les derniers hommes de Kfer et rejoindre l’homme à l’épée noire. Il se retrouve à devoir se battre contre son frère Krato qui est sous l’emprise de

    Güsstav. Köinzell se bat lui aussi contre elle qui  a plus que des vues sur lui.

    S’ensuit d’autres combats, des révélations sur Ato, une rencontre entre Ato et Köinzell et une histoire d’usurpation d’identité.

    Cette série sur fond d’héroïc-fantasy est très prometteuse. Cet opus 0 plante bien le décor et laisse la porte ouverte à tout en terme de scénario.  L’action est au rendez vous et des combats il y en a !  Quelques scènes un peu osées aussi mais rien de bien méchant et c’est pour cela que cette série est classée en seinen. Les dessins sont très travaillés, surtout au niveau des personnages et de leur visage qui constituent d’ailleurs plus de la majorité des décors.

     

    Acheter :

    Laisser un commentaire