Violine4_27082006

Violine – T4 – la caverne de l’oubli

Les critiques BD
  • Krings & Tronchet
  • Dupuis ©

  • Violine se trouve en Afrique. Elle a enfin retrouvé son père qu’elle n’a jamais connu. Durant le voyage en bateau qui commence à paraître un peu long à notre jeune fille, son père commence à lui raconter ce qui fut sa propre enfance. C’est comme cela que Violine découvre que celle qui la tyrannisait n’est pas sa vraie mère mais une profiteuse avide de la fortune de la famille. le père et la fille ont donc vécu la même histoire mais en plus auraient le même don, celui de pouvoir lire les pensées des autres. Le voyage dans un pays d’Afrique en proie à la guerre civile n’est pas de tout repos et la quête d’une mine de diamant va diriger l’histoire dans un sens inattendu. Violine et son père vont enfin connaître le sort qu’a réservé le destin à la mère et femme de nos héros.
    Une fin d’histoire qui en ouvre une autre.

    Oui Violine est une série qui tient bien la route.
    Cet album qui donne tant de réponses aux secrets de famille n’est pas en soi une fin mais la consécration des trois précédents albums. Les auteurs Krings et Tronchet ont bien su mettre en valeur les aspects de l’amour filiale dans un décor réaliste de l’Afrique noire.
    Un pur délice de détente, pour toutes les générations.

    Acheter :

    Laisser un commentaire