La Franc-Maçonnerie dévoilée

Les critiques BD

Vouloir décrire les origines de la Franc-Maçonnerie c’est comme vouloir se rendre sur la Lune en ballon. On est plus proche de la folie qu’autre chose. Mais de temps en temps il arrive qu’un livre réussisse à s’approcher de la lumière. C’est le cas, non pas pour un livre, mais pour une BD.  L’auteur, Arnaud de la Croix, n’essaye pas de mettre en avant « sa vérité », mais il propose plusieurs ébauches de vérité dite historique. Les différentes potentielles origines de la Franc-Maçonnerie y sont décrites, de l’Égypte ancienne, aux Templiers, à l’Écosse et aux bâtisseurs des cathédrales, tous ou presque peuvent y retrouver ses croyances sans oublier les Illuminatis. Les idées et les actions des frères et sœurs sont mises en avant, sans forfaiture, mais avec bienveillance. Mozart et Mirabeau y sont mis en honneur, de même que ABD El-Kader, le père fondateur de l’état d’Algérie. Si l’ouvrage met en avant des « grands » de ce monde, il parle aussi de ses détracteurs comme l’abbé Barruel et Léo Taxil, même si pour ce dernier il y avait encore énormément de choses à dire. L’auteur ne cherche pas le sensationnel et reste prudent. Pour exemple il ne cite pas Napoléon Bonaparte, son appartenance à une loge étant encore incertaine, même si son rôle dans la Franc-Maçonnerie est très important. On ne cite pas non plus son neveu, Napoléon III, qui aurait mis les loges sous surveillance, les historiens commencent à penser que cela est faux… Mais une BD n’est rien sans son dessinateur. C’est Philippe Bercovici qui s’y colle, dans son style bien reconnaissable et si agréable. Il réussit à rendre compréhensible ce qui aurait rapidement été incompréhensible aux profanes. Sans dévoiler de grands secrets, le profane va apprendre comme un apprenti et l’initié pourra, peut-être, réapprendre ses bases pour se remettre à l’ouvrage sur sa pierre. L’ouvrage est un bon travail qui mérite salaire, lisez-le !

?>