L’âge d’or de la bande dessinée Américaine T2 711

Comics, Les critiques BD

C’est en août 1941 que 711 fait ses débuts dans le comics Police Comics de l’éditeur Quality Comics sous la création de George Brenner. 711 est le surnom de l’avocat Daniel Dyce, un homme qui aime la justice autant qu’il est fidèle en amitié. C’est celle-ci qui le poussera à aider un ami qui doit choisir entre se dénoncer à la police ou être avec sa femme qui va accoucher à l’hôpital. Notre héros va donc se dénoncer à sa place et il attendra quelques jours avant que son ami ne vienne rétablir la vérité, après avoir passé plusieurs jours avec sa famille. Mais le destin sera autre, son ami va mourir d’un accident de voiture et Daniel Dyce sera mis en prison dans la cellule 711, d’où son nom de super héros. En colère contre cette injustice 711 va durant deux années creuser un tunnel pour s’enfuir et c’est une fois dehors qu’il réalisera qu’il peut être plus efficace contre les gangsters à l’intérieur de la prison qu’a l’extérieur. Il va donc être à l’affût des conversations des brigands afin de faire capoter leurs plans une fois la nuit tombée.   Ce recueil réunit plusieurs histoires de 711 dont les deux principaux, l’épisode de la création du personnage et chose rare, l’épisode de sa mort, car 711 va mourir sous les balles d’un bandit avec comme témoin un médium qui deviendra à son tour un héros du comics, au nom de Destiny.

Editions association Bdtresor et Livredumonde : https://www.bdtresorlivredumonde.com/bd/90-l-age-d-or-de-la-bande-dessinee-americaine-t2-711.html

?>